Votre entreprise doit séduire les talents

Ces derniers mois que vous allumiez votre smartphone, votre télévision, ou votre radio, la bonne nouvelle est partout : le chômage est au plus bas. C’est une excellente nouvelle pour toute le monde, tout le monde ou presque. Car qui pense à vous qui par ricochet avez des difficultés pour recruter ? Qui ? Moi ! J’ai pensé à vous et ensemble nous allons tenter de mettre toutes les chances de votre côté car il faut composer avec cette nouvelle donne : c’est désormais à vous de séduire les talents tant convoités et non plus l’inverse.

On va voir que cela passe avant tout par l’image pour les amener à s’intéresser à votre entreprise, ensuite la proposition de poste doit être dans l’ère du temps pour qu’ils s’arrêtent sur votre offre. Et pour finir le fond doit être à la hauteur des attentes ainsi suscitées pour conserver vos recrues si chèrement gagnées.

Alors commençons par l’image véhiculée par votre entreprise.

Femme signant électroniquement un contrat sur smartphone avec Docage Signature

Une communication numérique moderne qui véhicule vos valeurs et votre savoir-faire

Le plus important c’est bien l’image que l’on perçoit dès le premier contact. Or ce premier contact, en immense majorité, mais j’espère ne rien vous apprendre, se fait sur internet. C’est cette image qui feront que les candidats s’intéresseront à vous ou passeront leur chemin d’un simple clic.

Comment savoir quelle image véhicule votre site internet, vos pages sur les réseaux sociaux, votre logo ? Ne vous fiez surtout pas à votre seul avis ou ceux de vos proches. Interrogez des personnes étrangères à votre entourage et qui se rapprochent de vos critères de recrutements pour leur demander les premiers mots qui leur viennent à l’esprit pour qualifier votre entreprise après leur avoir fait visiter votre site et vos pages.
Si parmi les mots il y a « triste », « vieille école », « à l’ancienne », « old school », un bon lifting s’impose avant de passer à la suite. Si au contraire vous trouvez des mots comme « moderne », « dynamique », « actuel », alors tout va bien, on peut passer à l’étape suivante.

Votre communication doit mettre en avant vos valeurs, ce sont elles qui vont créer un lien entre votre visiteur et votre entreprise parfois même sans qu’il n’en ait conscience. Si vous vous dites que vous n’avez pas de valeurs particulières, faites un sondage cette fois-ci auprès de ceux qui vous connaissent le mieux : vos clients fidèles et surtout vos collaborateurs. Demandez leur pourquoi ils vous ont choisi initialement et pourquoi ils ont poursuivi leur relation. Ce sera une double occasion d’approfondir la connaissance de votre propre entreprise, mais surtout d’en faire un levier commercial.

Donc une fois identifiée, vérifiez que le premier sondage que je vous ai proposé de réaliser les fasse ressortir. Si ce n’est pas le cas, revoyez là aussi vos messages, simplifiez les, mettez-les plus en avant, étayez-les par des témoignages.

Une annonce qui donne envie

Nous sommes ici sur un point intéressant qui symbolise bien l’inversion des rôles induit par l’heureux renversement du marché du travail. Comme avant on conseillait sans cesse aux candidats à un poste de soigner leur CV, aujourd’hui c’est bien aux entreprises de soigner leurs annonces.

Voyons comment faire :
Une définition de poste claire et concrète : Dans cette partie, pas de place pour la poésie. Votre annonce doit contenir les mots clés que chercheront vos candidats.
Un rappel de vos valeurs : Ici c’est facile, vous reprenez le travail réalisé dans le paragraphe précédent.
Une bonne diffusion de votre annonce : sur votre site bien évidemment, sur votre page LinkedIn, vos pages sur les réseaux sociaux et puis 2 ou 3 sites d’annonces spécialisées.

Proposer un projet novateur

La nouveauté c’est ce que recherche en priorité les meilleurs profils. S’ils sont actuellement en poste, ce qui est souvent le cas, ils changeront d’entreprise pour relever un nouveau défi. C’est ce que vous devez mettre en avant. Attention si vous ne pensez pas être en mesure de proposer de la nouveauté, je vous rassure tout de suite : la nouveauté est relative. Deux sociétés qui font de l’import-export de céréales offriront de la nouveautés aux salariés du concurrent si elles travaillent avec des pays différents. Un charpentier alsacien offrira de la nouveauté à un charpentier basque. L’astuce est de lire avec attention le CV de votre poulain pour déceler la ou les différences avec ses anciens postes et les présenter sous l’angle de la nouveauté en ne mettant en exergue que les points positifs de vos solutions ou techniques.

Une entreprise où on se sent bien

Bravo ! Vous avez franchi toutes les étapes précédentes avec brio et voilà maintenant les premiers entretiens qui se préparent. La partie n’est pas gagnée pour autant, vous allez devoir répondre aux questions de vos candidats. Car si votre annonce les a séduits, soit vous êtes en haut de leur liste et ils vont vouloir se rassurer sur leur choix, ou bien vous êtes challenger et il va falloir être plus convaincant que les autres recruteurs ou que l’actuel employeur de votre pépite si elle est encore en poste.

Voici les éléments qui feront la différence, surtout si vous les cochez tous, sinon essayez d’en respecter le plus possible car aujourd’hui tout collaborateur a besoin de sens dans son travail. C’est un élément qui supplante même le salaire, alors c’est parti, voyons si votre entreprise est sexy.

L’égalité homme-femme

L’égalité homme-femme est un sujet passionnel : beaucoup de dirigeants refusent de reconnaître que leur entreprise est concernée. Pourtant des marqueurs objectifs existent pour mesurer l’égalité salariale ou l’égalité statutaire. Depuis le 1er mars 2020 l’index de l’égalité salariale Femmes-Hommes est obligatoire, il doit être calculé et publié sur votre site web. Vous trouverez toutes les informations pour le calculer sur la page du simulateur officiel du gouvernement. Négliger ce facteur c’est vous assurer une fin de non-recevoir des femmes les plus talentueuses. En veillant à ce que tous, hommes et femmes, bénéficient des mêmes avantages et soient traités de la même manière, de sorte que chacun trouve sa juste place indépendamment de son sexe, est bénéfique pour le bien-être de vos salariés et la cohésion de vos équipes. Mais c’est aussi un facteur pour attirer les femmes, et les hommes sensibles au sujet, en communiquant soit sur les mesures que vous avez mises ou que vous mettrez en place.

Une relation saine avec vos clients

Comment se fait-il que les profils que je recherche ne répondent pas à mon offre malgré l’intérêt du poste et le salaire confortable qui va avec ? Peut-être avez-vous négligé un point essentiel : vos futurs collaborateurs sont ou ont été un client, ou connaissent un de vos clients. Si votre relation client est mauvaise, les talents ne postuleront pas car aujourd’hui, même s’ils n’ont pas été concernés personnellement par une mauvaise expérience, ils vont lors de leur recherche sur votre entreprise tomber sur des forums où les mauvais témoignages peuvent couper toute envie de collaboration.
Là-aussi je ne saurais que trop vous conseiller d’anticiper et d’effectuer vous-mêmes cette recherche ou si vous êtes serein sur ce point, en profiter pour en faire un atout et pourquoi pas mettre en place une politique de récolte de témoignages clients active. Votre entreprise n’en sera que plus attirante pour un futur candidat qui se sentira valorisé de rejoindre cette belle entreprise dont les clients ne tarissent pas d’éloges sur internet.

Des locaux agréables et adaptés

Oui je sais c’est une lapalissade. Mais pas tant que ça, vous allez voir. Des locaux agréables ne sont pas forcément ceux vus mille fois dans les reportages sur les start-ups, non c’est un peu plus compliqué que cela. D’après une enquête TNS-Sofres sur les français et leurs bureaux, le mythe de l’open space est bien mort. 89 % des sondés veulent travailler dans un bureau avec 4 personnes maximum, dont 49 % dans un bureau individuel. Sachant que 62% des interrogés déclarent que leur environnement de travail a un impact sur leur niveau de stress, ce sera un critère important pour vos futurs collaborateurs.
Sur ce point je vous conseille de poser la question franchement aux candidats retenus pour connaître ses préférences. Certains sont incapables de se concentrer dès qu’il y quelqu’un d’autre dans le bureau, quand d’autres dépriment s’il se retrouve seul toute la journée.

Une démarche écologique sincère = zéro green washing

Oui je sais vous saviez que j’allais parler d’écologie à un moment ou à un autre mais c’est une réalité. L’écologie est le premier fournisseur de sens pour une entreprise. Comme le titre l’indique, si le greenwashing a pu fonctionner de 2000 à 2010, aujourd’hui ses grosses ficelles sont au contraire contre-productives. Des associations se chargent d’étaler au grand jour les actes qui contredisent les slogans. Sur ce point il vaut mieux ne rien faire que faire semblant.

Maintenant si vous avez mis en oeuvre une démarche écologique sincère, intégrer la dans vos valeurs et communiquez dessus, parlez-en lors de vos entretiens d’embauche. C’est un véritable atout ne le sous-vendez pas.

Si vous n’avez rien mis en oeuvre sur le sujet, c’est le moment d’y penser et de passer à l’action. Vous pouvez appliquer une action écologique sur votre cœur d’activité, mais aussi sur votre fonctionnement interne : locaux, administratif, déplacement, informatique, etc.
Vous pouvez également vous appuyer sur des structures tierces pour compenser vos émissions carbones, bref les solutions ne manquent pas. Seul la volonté compte.

Soutenir des projets humanitaires

Quel meilleur moyen pour donner du sens à votre entreprise que de soutenir des actions humanitaires ? Et bien si, il y a mieux ! Y investir vos collaborateurs. L’intérêt en sera décuplé : vous pourrez communiquer sans soupçon que ce ne soit qu’un coup marketing. Vous fournissez une occasion unique à vos collaborateurs de renforcer le lien avec votre entreprise, de communiquer sur les réseaux sociaux et dans les médias avec le cœur. Et le cœur ça porte toujours plus loin, alors pourquoi pas jusqu’au cœur des talents que vous convoitez temps…
Et si ce n’est pas l’argument qui les ont menés jusqu’à vous, ce sera un argument à sortir lors d’un entretien mais en l’amenant d’une façon indirecte. Par exemple en l’affichant dans vos locaux ou encore avec un échange entre votre candidat et un collaborateur impliqué dans ce projet. Il lui parlera alors avec passion, passion que votre futur collaborateur associera inconsciemment à votre entreprise.
Si vous voulez savoir comment vous y prendre pour intégrer de l’humanitaire dans votre entreprise je vous conseille cet article de l’express qui présente toutes les solutions possibles.

Promouvoir les nouvelles formes de travail

Proposer à votre candidat un panel d’organisations du travail c’est faire preuve d’une ouverture d’esprit et de modernité qui laisse présager à votre future recrue qu’elle pourra s’épanouir à chaque étape de sa vie. Voici les mesures à mettre en œuvre pour que votre entreprise soit définitivement la plus séduisante de toutes :
Le télétravail : Pouvoir travailler de chez soi quand un enfant est malade, ou lors d’une grève des transports est réconfortant.
Le temps partiel : Pouvoir travailler à 80% pendant quelques années pour conjuguer travail et vie de famille.
Les projets interservices : Travailler en silo est nécessaire pour structurer les énergies mais prévoir des périodes dans l’année où l’on change de collègues, de point de vue, de manager, de contraintes est stimulant et permet de rompre la routine. Pour cela vous pouvez mettre en place des groupes de travail composés de personnes issues de services différents qui seront chargés soit d’un nouveau projet, soit de repenser une organisation existante mais perfectible.

Je ne vais pas vous dire que toutes ces mesures peuvent être adoptées du jour au lendemain, mais ce qui compte avant tout est d’entamer les démarches et de communiquer sur les mesures accomplies et en cours d’accomplissement. Votre entreprise optimisera ainsi tout son sex-appeal pour celles et ceux qui aujourd’hui sont en position de force : vos futurs talents.

Julie
JulieGestionnaire RH
Je suis spécialisée en ressources humaines, mais je m'intéresse aussi à tout ce qui est organisation de l'entreprise. On me dit aussi fine psychologue, mais ce n'est pas moi qui le dit.